23 novembre 2005

Avenir des SIG

Les SIG vont continuer à se développer et à évoluer. Leur évolution dépend d’un ensemble de caractéristiques SIG fondamentales, ainsi que des orientations de l’informatique et d’Internet. Ci-dessous figurent quelques-uns des facteurs importants qui peuvent avoir une influence :

• Les SIG ont évolués d’une approche privilégiant la base de données et le partage de données vers une approche orientée vers les connaissances. Le SIG est plus qu’une simple base de données. En plus des jeux de données, les utilisateurs SIG travaillent avec des cartes et des globes, des modèles de workflow et de géotraitement et des schémas de bases de données SIG polyvalentes (modèles de données). Tous ces éléments sont documentés à l’aide de métadonnées pour faciliter la publication et le partage des connaissancesgéographiques.

• Les systèmes SIG ont tendance à se fédérer et les connaissances géographiques à être partagées sur le Web. Les utilisateurs vont également partager et copier les mises à jour entre systèmes ; et le SIG est amené à se développer sur Internet, tant en termes de complexité que de taux d’utilisation. Des fonctions de plus en plus distribuées feront partie intégrante d’une plate-forme SIG.

• Au cours des dernières années, des portails de catalogues SIG ont permis d’accéder de manière centralisée à des ensembles d’informations distribués dans beaucoup d’organisations. Au fil du temps, les portails SIG aideront également à intégrer la gestion et l’utilisation distribuées des SIG.

• Des systèmes SIG individuels continuent de plus en plus à se connecter sur le Web d’une manière faiblement couplée. Internet est rapidement en train de devenir l’infrastructure d’accès intégré aux connaissances géographiques qui élabore, met à jour et publie ces informations au niveau de nombreux noeuds SIG autonomes. Cette vision a été désignée au cours des dix dernières années comme infrastructure NSDI (National Spatial Data Infrastructure) ou GSDI (Global Spatial Data Infrastructure). Les technologies d’intégration permettant de mettre en oeuvre cette vision se développent.

• Les systèmes SIG sont, par nature, distribués. Les utilisateurs dépendent les uns des autres pour le partage et l’utilisation des informations. Le SIG distribué est beaucoup plus que la répartition de bases de données et de copies de jeux de données SIG. Il s’agira d’une véritable collaboration répartie de toutes les tâches SIG. Outre le partage des données et la publication SIG, les utilisateurs s’appuieront sur Internet pour compiler, appliquer et gérer les connaissances géographiques. Ce dernier chapitre présente certaines tendances affirmées et le contexte dans lequel le SIG va se développer et évoluer au cours des prochaines années.

Source : ESRI France

Posté par alexxav à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Avenir des SIG

Nouveau commentaire